Comment choisir une serviette hygiénique de maternité

La serviette hygiénique de maternité ou serviette post accouchement est un dispositif conçu pour apporter un confort et une pleine disposition de ses mouvements aux femmes en situation de maternité. Après l’accouchement, il est très fréquent que la femme connaisse des saignements ; les serviettes hygiéniques de maternité sont donc conçues pour absorber ces saignements et permettre à la femme de retrouver un certain bien-être et de ne pas modifier son quotidien. Cependant, il existe un certain nombre d’informations à avoir sur ces produits avant de se lancer dans leur acquisition. Voici un article qui dit tout ce qu’il faut savoir sur les serviettes hygiéniques de maternité.

À quoi sert réellement une serviette hygiénique de maternité ?

La grossesse donne lieu à un certain nombre de bouleversements dans le corps de la femme ; bouleversements qui persistent même après l’accouchement. On peut constater notamment plusieurs sortes de fuites de sang, dont les lochies auxquelles nous nous intéresserons ici. Ces dernières sont en réalité des pertes de sang, de membranes et de caillots durant une certaine période. De tels saignements peuvent sembler identiques aux menstrues, mais ce n’est pas pareil et les lochies nécessitent une protection bien précise.

Ce type de saignement est un processus tout à fait normal chez la femme qui vient d’accoucher. C’est par ce mécanisme naturel que l’utérus expulse les différents résidus qui se trouvaient sur sa paroi au cours de la grossesse. Outre le sang, il est commun de retrouver un liquide lymphatique au sein des lochies. Il faut savoir que ces saignements arrivent pendant 2 à 6 semaines après l’accouchement alors que le cycle menstruel fait son grand retour dans un délai approximatif d’un mois si la femme n’allaite pas.

Le retour du cycle menstruel varie également selon que vous ayez choisi d’allaiter l’enfant ou de combiner l’allaitement au lait. Puisque la femme subit un certain nombre de désagréments durant la grossesse et l’accouchement, il est essentiel qu’elle retrouve une certaine aisance dans ses mouvements pendant les lochies qui surviennent juste après l’accouchement. La serviette hygiénique est donc l’allié idéal de la femme durant cette période.

Pourquoi choisir une serviette hygiénique de maternité et non une protection hygiénique habituelle ?

Les protections hygiéniques classiques sont conçues pour contenir les saignements des menstrues alors que les lochies sont en réalité des saignements bien plus abondants. Il est donc conseillé de faire de la serviette hygiénique de maternité, un constituant de premier ordre de sa valise de maternité.

Aujourd’hui, il existe plusieurs types de serviettes de maternités et chacune d’elles comporte des spécificités. Déjà, il est important de signaler qu’on dénombre en général deux types de serviettes de maternité à utiliser par la femme en situation d’accouchement. Le premier est catégorisé comme les serviettes hygiéniques des premiers jours. Ces serviettes servent à contenir le flux de saignement la première semaine après l’accouchement. En effet, point besoin de rappeler qu’à cette étape les saignements sont plus grands et il faut justement des serviettes qui ont une plus grande capacité d’absorption que celles de la deuxième catégorie.

A propos de la deuxième catégorie, il s’agit des serviettes hygiéniques de maternité classiques. Elles sont conçues pour contenir le flux de saignement de la deuxième phase qui est moins important. Même si ces dispositifs sont moins grands que les serviettes des premiers jours, elles demeurent plus longues et plus épaisses que des protections destinées à contenir le flux menstruel. Elles demeurent malgré toute logique, plus discrètes que les protections hygiéniques de menstrues. Il existe également des serviettes hygiéniques de maternité extra absorbantes qui sont destinées aux femmes dont les flux sont plus abondants que la normale. Selon les experts, l’idéal est de changer de serviette hygiénique de maternité selon une périodicité de 4 heures.

Est-il possible d’enfiler un tampon post-partum ?

Si le tampon est conçu pour être employé avec des protections menstruelles, il est préférable de s’en passer. En réalité, la grossesse met l’utérus et le vagin à rude contribution et il est préférable de les ménager durant la période qui suit l’accouchement afin de leur permettre de bien récupérer. D’un autre côté, l’accouchement élargit le vagin si la femme a accouché par voie basse et cela pourrait faire que le tampon ne tiendrait pas en place. Il est donc mieux d’attendre et de consulter votre gynécologue en temps voulu avant de recommencer à enfiler un tampon. Il faut également garder un œil sur les saignements pour vérifier s’ils sont normaux ou pas.

Comment choisir une serviette hygiénique et combien faut-il prévoir ?

Au départ, il n’existait pas de réglementation en ce qui concerne la composition des serviettes hygiéniques de maternité. Ceci a poussé à une étude qui a révélé la présence de substances nocives pour la santé dont le glyphosate dans les composants de ces serviettes. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) a ensuite rendu public un rapport qui faisait cas de la présence de certaines substances chimiques dangereuses pour la santé humaine, mais a rassuré que la dose insérée n’aurait aucun effet négatif sur la santé de la femme. Pour réduire considérablement les risques, il est conseillé de se tourner vers les matières comme le coton bio qui sont hypoallergéniques. Il est certes possible d’avoir une meilleure capacité d’absorption avec les matières synthétiques, mais elles empêchent la peau de respirer (chose qui n’avantage pas la santé).

Pour un lot de 12 serviettes des premiers jours, il faut prévoir en moyenne entre 5 et 8 € ; et prévoir entre 4 et 6 € pour le lot de 10 serviettes hygiéniques de maternité classiques et celles extra-absorbantes.

Laisser un commentaire