Tampons de règles ou tampons hygiéniques

Les périodes de menstruation sont pour les femmes des moments éprouvants. Afin donc de permettre à la femme de vaquer librement à ses occupations pendant cette période, plusieurs outils ont été créés et sont disponibles sur le marché. Parmi elles se trouvent en bonne place les tampons. Destinés à absorber le flux sanguin qui s’échappe du corps de la femme au cours de ses menstruations, les tampons de règles sont disponibles sur le marché sous plusieurs formes. Vous voulez en savoir davantage sur cet outil pour effectuer un bon choix ? Nous vous emmenons justement à la découverte du tampon de règles ou tampon hygiénique dans cet article.

Les tampons hygiéniques : mieux connaitre le dispositif

Le tampon hygiénique est un dispositif sanitaire aux dimensions quelque peu arrondies qui est destiné à absorber le flux du sang qui s’échappe du vagin de la femme lorsque celle-ci se trouve en période de menstruation. Il s’agit d’un produit qui est jetable pour la plupart du temps. Les femmes portent le tampon qui a une forme qui s’apparente à celle d’un cylindre, à l’intérieur du vagin pour ce qui est de la méthode d’utilisation. Le tampon est fait en viscose et, selon le fabricant, est ensuite recouvert de coton. Il est également doté d’un cordonnet qui pend à l’extérieur du vagin et qui permet de le retirer facilement une fois le moment venu.

Dès qu’il est inséré dans le vagin, le tampon se redimensionne afin de s’adapter aux formes vaginales. Au fur et à mesure qu’il absorbe le sang, il continue de se métamorphoser pour ne pas se détacher des muscles vaginaux, ceci parce qu’il n’existe pas de produit d’attache qui lie le tampon au vagin. C’est donc un dispositif qui tient naturellement à l’intérieur du vagin. Il en existe de plusieurs tailles afin de satisfaire toutes les formes de vagins. L’autre raison qui explique la multiplicité des types de tampons, c’est la diversité de flux menstruel.

Quels sont les différents types de tampons de règles qui existent ?

Sur le marché, toute la diversité de tampons de règles disponible peut être classée dans deux grandes catégories. On distingue donc les tampons avec applicateur et les tampons sans applicateur. Les tampons avec applicateurs sont vendus dans des dispositifs (applicateur) en carton ou en plastique la plupart du temps. L’applicateur est fait en deux tubes avec des dimensions différentes (le diamètre de l’un est légèrement au-dessus de celui de l’autre). L’utilisation de ce type de tampon est plus pratique, car le tampon s’insère à l’intérieur du vagin en coulissant le tube, ce qui évite tout contact entre la main et la vulve vaginale. Cela épargne un grand nombre d’infections qui pourraient survenir en raison de la transmission d’organes malsains des doigts de la main vers la zone vaginale.

Il y a ensuite les tampons sans applicateurs qui sont vendus la plupart du temps dans une pellicule de plastique. L’insertion de ce type de tampon se fait avec les doigts. Pour l’utilisation de ce type de tampon, il est recommandé de toujours se laver les mains avant de se lancer et de se nettoyer les mains une fois de plus avant le retrait. Les tampons sans applicateur sont logiquement moins chers que les tampons avec applicateur et prennent également moins de place. Dans la première catégorie comme dans la seconde, il est possible de trouver le tampon idéal pour n’importe quel type de vagin ou de flux. Il existe en général trois types de flux menstruel que sont les flux légers, normal et abondant.

Pourquoi utiliser les  tampons de règles ?

Beaucoup de personnes préfèrent les tampons aux autres protections vaginales en raison d’un certain nombre de détails. Dans un premier temps, le tampon est la protection menstruelle la plus discrète qui existe. Cela fait que la femme n’a pas à se soucier du fait que le port de protection hygiénique puisse transparaître par accident puisque cette dernière se trouve à l’intérieur du vagin.

Ensuite, il s’agit d’un dispositif confortable avec lequel la femme n’a pas l’impression de porter quelque chose en plus des vêtements qu’elle porte d’habitude. Dans le quotidien de la femme, le tampon est plus pratique que n’importe quel autre type de protection. En effet, il est impossible de vaquer à certaines occupations en portant une protection hygiénique autre que le tampon. Pour aller à la piscine par exemple, la femme ne peut porter qu’un tampon puisque toutes les autres protections se portent hors du vagin. Dans ce cas précis, elles ne pourront pas faire leur travail puisqu’elles auront absorbé de l’eau à la place et qu’elles vont laisser un lien se créer entre l’eau de la piscine et le sang vaginal ; ce qui n’est ni bon pour la santé de la femme, ni pour les autres usagers de la piscine.

S’il faut porter des tenues presque collées au corps comme pour faire le sport par exemple, les autres protections se feront voir alors que le tampon est exempté de ce risque. Il permet également à la femme de disposer convenablement de ses mouvements et avec une certaine dose de confort. Le tampon s’utilise aussi bien le jour que la nuit et ne vous expose pas à des maladies liées au manque de respiration de la peau que les femmes peuvent subir en utilisant d’autres protections hygiéniques par exemple.

Comment utiliser les tampons de règle ?

Il faut commencer par choisir entre un tampon avec ou sans applicateur. Après cette étape, il va falloir chercher la bonne marque ou le bon fabricant de tampons. Il existe une diversité de procédés de fabrication de tampons sur le marché. Même si la majorité des tampons disponibles sur le marché sont faits à base de constituants chimiques, il est préférable d’opter pour des tampons avec une fabrication qui prend en compte la protection de l’environnement et du corps de la femme qui l’utilise.

Il est possible de trouver des fournisseurs qui fabriquent des tampons de règles  totalement bio. Il s’agit d’une meilleure option pour la femme, car, même si beaucoup de professionnels s’accordent à dire que les doses de substances chimiques contenues dans les tampons sont inoffensives pour la santé, ces substances sont de nature à s’accumuler alors que le vagin est une zone très sensible et avec une très forte capacité d’absorption.

Laisser un commentaire